Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Programmes Leader > Leader 2007-2013 > Réalisations / Programmations > Vers une coopération avec la Hongrie ?

 

Vers une coopération avec la Hongrie ?

vendredi 3 octobre 2014, par Corinne Trevisan

Le projet ECOSYAL intervient sur la thématique de la gouvernance alimentaire et de circuits courts de proximité, pour répondre aux enjeux de valorisation des ressources locales de qualité et de structuration de nouveaux liens entre agriculteurs et consommateurs en vue de favoriser des « Systèmes agroalimentaires localisés – SYAL » (Approche fondée sur l’étude des relations entre dynamique locale/produit/territoire).

Ce projet est porté par le CFPPA d’Auzeville et le CNRS. Il associe aussi 3 Gals français : le Gal du Pays Midi-Quercy, le Gal des Pays Ariège Pyrénées, le PNR des Grands Causses, le PNR Causses du Quercy, le Gal du Pays Albigeois Bastide, 2 Gals hongrois : le Gal de Zala et le Gal de Borzsony-Duna-Ipoly, l’université de Godollo et le ministère de l’agriculture hongrois.

Cette démarche intègre :
-  Le développement d’un outil de Diagnostic des “Systèmes agroalimentaires localisés” (DIAG-SYAL), intégrant un répertoire des offres de services et ressources disponibles sur les territoires. DIAGSYAL est un outil informatique, intégrant des fonctionnalités SIG, associé à une méthode d’analyse.

- La constitution d’un réseau de partenaires en charge de participer au développement de l’outil et d’expérimenter le pilote du DIAG-SYAL sur un territoire.

- Une dimension internationale : l’objectif étant de confronter la démarche française à l’avis d’autres groupes projets, appartenant à des contextes agricoles et socio-économiques différents.

Dans le cadre de ce volet international, des échanges sont organisés avec les 2 Gals Hongrois. Après une première visite des Hongrois en mai dernier sur le parc naturel des Grands Causses, les Gals français se sont rendus en Hongrie du 25 au 29 août dernier pour découvrir les projets soutenus par le LEADER en lien avec la thématique des circuits courts et plus globalement pour connaître l’organisation des circuits-courts sur leur territoire. A terme, ces échanges ont pour vocation de faire naître des pistes de coopération dans le cadre du prochain programme LEADER 2014/2020. Tous les thèmes du développement pourront alors être concernés selon les problématiques communes identifiées : tourisme, circuits-courts, politique d’accueil ….

Retour d’expériences :

Quelques données sur la Hongrie : La Hongrie est une république constitutionnelle unitaire située en Europe centrale. Elle a pour capitale Budapest, pour langue officielle le hongrois et pour monnaie le forint.

D’une superficie de 93 030 km2, elle s’étend sur 250 km du nord au sud et 524 km d’est en ouest. Elle a 2 009 km de frontières avec l’Autriche à l’ouest, la Serbie, la Croatie et la Slovénie au sud et sud-ouest, la Roumanie au sud-est, l’Ukraine au nord-est et la Slovaquie au nord. Ses frontières actuelles furent établies en 1920 avec le traité de Trianon, quand le pays perdit 71 % de son territoire, et 32 % de magyarophones, qui habitèrent désormais la Slovaquie, la Croatie et la Roumanie. De 1949, année de proclamation du nouveau parti hongrois à 1989, année où le rideau de fer à la frontière autrichienne est démantelé, la Hongrie est sous régime communiste. Suivront vingt ans d’alternance droite / gauche avant que le parti conservateur Fidesz (représenté par le premier Ministre Victor Orban) remporte les élections parlementaires à une écrasante majorité au printemps 2010.

Peuplée d’environ 10 millions d’habitants, la Hongrie est une puissance moyenne à l’échelle de l’Europe. Elle est dotée d’une économie de type capitaliste avec un secteur public encore important. Comme de nombreux pays anciennement communistes, son modèle productif a longtemps été dominé par l’industrie. Sa capacité agricole est très élevée mais le secteur s’est délesté d’une part importante de sa main d’œuvre au bénéfice de sa modernisation. Comme de nombreux pays européens, l’économie de la Hongrie s’est considérablement tertiarisée ces dernières années. Les plus importantes zones agricoles se situent dans le Petit Alföld (qui bénéficie des terres les plus fertiles), la Transdanubie et l’Alföld. Cette dernière zone couvre plus de la moitié du pays (52 000km²) et a des qualités de sol extrêmement variables. On y trouve même une petite région herbeuse semi-désertique appelée puszta (steppe) utilisée pour l’élevage ovin et bovin.

Les principales productions agricoles hongroises sont le maïs, le blé, l’orge, l’avoine, le tournesol, le pavot, la pomme de terre, le millet, la betterave, le lin et bien d’autres plantes. On cultive aussi d’autres espèces implantées plus tardivement comme l’amarante. La consommation de pavot fait partie de la cuisine hongroise traditionnelle. Le pays est renommé pour la qualité très élevée de son piment appelé paprika. La production fruitière comprend beaucoup de variétés de pommes, poires, pêches, raisins, abricots, pastèques, melons, etc.

VISITE DU TERRITOIRE DE ZALA

Le territoire de Zala se trouve à l’ouest du lac Balaton, au sud de la Hongrie. On retrouve deux activités principales dans le GAL de Zala : l’activité thermale et touristique à Heviz et l’activité agricole dans le reste du territoire, zone beaucoup plus pauvre. La problématique pour ce territoire est de renforcer les retombées économiques de l’activité touristique sur les zones rurales en structurant un réseau de commercialisation local. A cette fin, le programme Leader est venu financer des activités telles que la route et la maison des vins, la création d’atelier de transformation de fruits (confiture, eau de vie) …

DEROULE DE LA JOURNEE DU MARDI 26 AOUT 2014

1. Visite du marché de producteurs d’Heviz

Heviz est une station thermale réputée de Hongrie grâce son lac naturel alimenté par des sources chaudes qui ont des effets curatifs. L’affluence atteint les 10 000 personnes en période estivale. Le marché de producteurs locaux de la ville existe depuis 4 ans à l’initiative d’une entreprise privée qui utilise un terrain municipal. Le marché regroupe des producteurs venant d’un périmètre de 40 kms autour d’Heviz et compte 150 stands pour 700 producteurs enregistrés.

2.Visite d’un atelier de transformation de fruits (confiture), atelier de menuisier et showroom

Le couple qui a développé ces deux ateliers est aussi le couple qui a monté le gîte chez l’habitant dans lequel nous avons dormi. Ils ont bénéficié du programme Leader pour planter de nouveaux arbres fruitiers et pour l’aménagement d’un atelier de menuiserie. Ils ont prévu d’aménager l’atelier confiture avec une partie pour la dégustation et une partie boutique.

3.Visite d’un futur lieu de dégustation et de vente de Palinka

Le Pálinka est une eau-de-vie traditionnelle à double distillation qui peut être fait à partir de prunes, de pommes, de poires, d’abricots, de coins ou de cerises. Le Pálinka est considéré comme la boisson nationale hongroise. La quantité d’alcool varie de 35 à 70 %, 40 % étant le maximum légal pour la vente en magasin. Le programme Leader finance la construction d’un bâtiment sur deux niveaux avec vue sur la campagne environnante qui sera un lieu de vente et de dégustation de Palinka.

4.La route des vins Zalai Borut

Cette route des vins a été créée par une association de viticulteurs locaux qui a aussi mis en place des outils marketing pour favoriser le développement touristique local. Cette association a développé également une formation à destination des jeunes viticulteurs en lien avec l’université sur le thème de la sommellerie.

VISITE DU GAL DE BORZSONY DUNA-IPOLY

Ce territoire se situe à 60 km au nord de Budapest environ. Il est traversé par le Danube et la rivière Ipoly, frontière naturelle avec la Slovakie. 24 000 habitants vivent sur ce territoire pour une densité de 55 habitants / km². Les ressources de ce territoire sont principalement naturelles tournées vers l’accueil touristique avec le parc national de Danube-Ipoly qui occupe une majeure partie de la surface et l’exploitation forestière importante. En outre, l’agriculture est traditionnellement orientée sur la production de fruits et plus particulièrement de baies.

DEROULE DE LA JOURNEE DU MERCREDI 27 AOUT 2014

1.Visite d’un établissement multi-activités – Pongracz Kft., Kemence

Cet établissement avait comme activité de base la restauration et l’hébergement. Progressivement, il s’est diversifié vers la production de fruits et leur transformation en confitures. Un atelier de transformation a été construit dans un local attenant au restaurant. La transformation concerne non seulement les confitures mais aussi le jus, les conserves de légumes au vinaigre avec d’autres producteurs locaux.

2.Visite d’un autre établissement alliant tourisme et transformation artisanale

Cet établissement produit des confitures depuis 2005 et propose une gamme large de 80 produits qui sont vendus en majorité sur place mais aussi par internet et en boutique à l’aéroport de Budapest. 30 000 bocaux sont produits en moyenne par an. En 2009, les exploitants ont ouvert une chambre d’hôtes que le programme Leader a soutenue. Ce sont 5 chambres à thèmes réunies autour d’espaces collectifs écologiques et rustiques tout en répondant aux attentes modernes de clientèles urbaines avec spa notamment. Le succès de cet établissement a fait des émules dans le village puisque des producteurs/vendeurs de fromage, fruits séchés, gâteaux au miel et de souvenirs se sont installés.

DEROULE DE LA JOURNEE DU JEUDI 28 AOUT 2014

1.Visite du monastère de Ciszterci Nővérek à Kismaros

Les sœurs du monastère produisent elles aussi des confitures à partir de fruits produits localement. Ces confitures sont vendues à la boutique du monastère, situé dans une zone touristique proche de Budapest. Elles vendent également du miel issu de 50 ruches et ont une activité de maison d’hôtes pour des retraites. Le programme Leader a financé le parking et des panneaux solaires sur un bâtiment.

2.Visite d’un éco-musé – Ferme pedagogique Une famille a construit sa ferme suivant les techniques ancestrales et vit avec les moyens techniques d’autrefois. Ses activités sont les suivantes :
- ferme pédagogique pour les écoliers et les familles
- vente directe de leur production
- vente de fours (mélange de terre et paille)
- apprentissage de savoir-faire traditionnels

La famille a refusé de bénéficier de fonds Leader.

3.ATELIER COOPERATION INTERNATIONALE POUR LES GALS

L’après-midi du jeudi a été consacrée à un travail en sous-groupes pour faire émerger des idées de coopération possibles entre GAL français et hongrois. Un groupe de chercheurs a travaillé sur l’outil Diagsyal. Les idées de coopération sont multiples. Les pistes prioritaires à traiter dans le cadre d’un prochain programme concerneraient les thèmes suivants :

- Organisation commerciale innovante pour les produits en circuits courts
- Actions pour le maintien des jeunes en région rurale et aide à la création de leur activité
- Optimisation de la vente de produits locaux dans les lieux touristiques (meilleure connaissance de la demande)
- Eco-tourisme/ tourisme durable
- Agriculture durable (PPAM)
- Echange d’expériences sur la méthodologie pour vendre les produits en circuits courts
- Maison de commerce / jumelage

Contact Coopération LEADER : Marianne BUSSER - Gal Midi-Quercy – 05 63 24 60 64 – marianne.busser@info82.com

Un bilan très positif grâce à des échanges franco-hongrois très enrichissants.

 

 

bas haut article
bas