Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Politique Culturelle > Focale > UNE DEMARCHE INSCRITE DANS LE LONG TERME ET DES VALEURS AFFIRMEES

 

UNE DEMARCHE INSCRITE DANS LE LONG TERME ET DES VALEURS AFFIRMEES

vendredi 1er juillet 2011, par Corinne Trevisan

En introduction du schéma de développement culturel le Président Jean Cambon précisait que ce projet collectif et territorial avait pour objet le développement et l’aménagement culturel du territoire mais aussi la construction des individus et notamment des plus jeunes pour l’implication de citoyens éclairés et créatifs dans ce territoire. La mise en valeur du patrimoine culturel, la diffusion de la connaissance, l’accès aux œuvres contemporaines, l’éducation artistique et culturelle, la qualité de l’offre et le développement des services publics de la culture étaient au centre des préoccupations du schéma culturel. Ces orientations politiques restent le cœur du Projet culturel du territoire.

La culture est ici partie intégrante de la politique de développement et d’aménagement du pays, dans ses objectifs de développement social, et territorial et du point de vue de sa gouvernance.

A l’instar de la démarche proposée dans les agendas 21 de la culture, les principes directeurs de cette nouvelle convention sont :

- La solidarité, par un fonctionnement mutualisés des réseaux locaux, par la fonction ressource assurée par les pôles professionnels et structurants identifiés précédemment,
- L’ouverture et la respiration entre l’ici et l’ailleurs, indispensable pour éviter l’entre soi et l’enclavement y compris intellectuel
- La diversité, en lien avec les points précédents parce que ce sont ces 2 éléments, solidarités et ouverture, qui permettront la diversité des propos, des propositions, des expressions et des dialogues
- La mobilité intellectuelle et physique qui pose celle du transport, des services et de l’offre culturelle

LES ORIENTATIONS 2011/2013

Des ajustements en fonction du bilan

L’évolution au cours des trois années de convention amène le Pays à centrer le cadre d’action sur la structuration des partenariats professionnels/ amateurs, la pratique amateur dans le cadre des enseignements artistiques, et le développement de domaines en lien avec la politique d’équipement et intégrant l’itinérance

Les axes stratégiques transversaux 2011/2013 :
- Positionner les pôles professionnels identifiés comme ressources et structurants pour les autres acteurs du territoire, notamment les réseaux amateurs et bénévoles
- Soutenir les associations bénévoles et amateurs par la mise en réseau avec les pôles professionnels pour des projets collectifs et territoriaux, et par un soutien à l’ingénierie et par la formation
- Poursuivre la réflexion, l’expérimentation et l’accompagnement des structures employeuses, en lien avec la mission emploi du Pays
- Structurer les partenariats à l’échelle du Pays dans le champ de l’enfance et de la jeunesse autour de problématiques et d’objectifs partagés, avec les structures compétentes et concernées

Les axes thématiques 2011/2013
- Favoriser la création artistique dans le territoire, notamment par le biais de résidences d’artistes dans le cadre de projets pluridisciplinaires (lien entre les projets associatifs, les réseaux de lecture publique et les écoles d’enseignements artistiques)
- Développer et qualifier les enseignements artistiques, plus particulièrement dans les domaines suivants : chants, danses et musiques traditionnelles – la pratique chorale amateur – accompagner les pratiques artistiques des jeunes (lien avec la recherche action conduite en 2008)
- Contribuer à la structuration du spectacle vivant pour la partie diffusion et action culturelles autour d’Offenbach, des associations O’babeltut et Même sans le train
- Encourager les liens entre projets professionnels et pratiques amateurs dans le domaine des arts visuels, autour du centre d’art La cuisine et du Fond et la forme
- L’élaboration d’un projet de territoire sur le patrimoine culturel, en lien l’inventaire du patrimoine et la mission tourisme, intégrant les projets actuels du musée de St Antonin et du château de Bioule : faisabilité d’un centre d’interprétation éclaté et d’une labellisation Pays d’art et d’histoire.
- Développer le tourisme culturel en lien avec la mission tourisme et les projets phares

Pour en savoir plus : le bilan 2008/2010

PDF - 362.9 ko
Bilan 2008/2010

 

 

bas haut article
bas