Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Patrimoine > [Semaine du Développement Durable] La terre crue en Midi-Quercy : de la (...)

 

[Semaine du Développement Durable] La terre crue en Midi-Quercy : de la matière à l’architecture

mardi 23 mai 2017, par Corinne Trevisan

La terre est l’un des matériaux de construction les plus anciens de l’histoire de l’humanité. Du Moyen Âge à nos jours, la plaine de l’Aveyron et les coteaux du Bas-Quercy offrent un vaste panorama d’architectures en terre crue. L’art de construire en terre est maîtrisé par des paysans-bâtisseurs, mais aussi par des professionnels du bâtiment, de l’architecture la plus modeste à la plus remarquable.

Construire en terre, quoi de plus évident ?

La conférence du mardi 30 mai, proposée par Sandrine Ruefly et Carole Stadnicki-Leroyer, permet de comprendre comment, sur une mosaïque de sols, la terre argileuse abondamment disponible a été utilisée de tous temps dans l’habitat, sous forme de pisé, de bauge, de torchis ou d’adobe. Dépréciée un temps et concurrencée par les matériaux dits résistants, la terre crue, matériau universel, est aujourd’hui remise à l’honneur. Longtemps considérée comme antinomique de progrès, de modernité et de confort, la terre crue contribue pourtant à améliorer l’inertie thermique, à réguler l’humidité et les écarts de températures intérieures et à absorber les bruits.

À l’heure de la transition énergétique et du développement durable, des particuliers ou des municipalités, des artisans ou des architectes se réapproprient les techniques de terre crue. Un nouveau regard est porté sur un matériau encore largement méconnu, alors qu’il est universel et disponible en abondance sous nos pieds. Construire en terre, c’est encore possible aujourd’hui comme demain.

RDV - Le mardi 30 mai à la salle des fêtes de Bioule à 20h30

Contacts : Service Inventaire du Patrimoine Tel : 05.63.67.74.95 Mel : inventaire-pmq@orange.fr

 

 

bas haut article
bas