Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Documentation > Archives > Habitat > Or gris > Rappel du contexte de l’étude

 

Rappel du contexte de l’étude

mardi 27 novembre 2012, par Corinne Trevisan

L’étude réalisée s’inscrit dans un projet plus global qu’est le projet « or gris ». Ce dernier a pour principal objectif d’adapter et développer les services pour et par les seniors ruraux de Midi-Pyrénées. Il s’agit de considérer la population seniors non plus uniquement en tant que sujet de préoccupation médico-sociale, voire comme charge pour la société, mais plutôt comme une richesse potentielle, à la fois en terme de ressources d’expériences acquises, d’utilisation de services créateurs d’emplois, et d’actions bénévoles au service de la communauté rurale.

Sur le territoire du Pays Midi Quercy, et suite à une initiative du CIVAM Semailles dans le cadre des travaux du Réseau Rural Français (journée d’échanges du 21/09/10), c’est la thématique du logement et des services associés qui a plus particulièrement interpellé certaines communes. Le contexte territorial est en effet propice à la réflexion : L’étude pré opérationnelle d’OPAH réalisée en 2010 a révélé un contexte démographique de vieillissement de la population : plus de 10 000 personnes ont aujourd’hui plus de 65 ans sur le territoire, ce qui représente 21,68% de la population du Pays. De plus, les ressources des populations locales sont faibles (plus de la moitié des foyers fiscaux ne sont pas imposables et l’impôt moyen de ceux qui le sont, est égal à 590 euros. Les ménages ont en Midi-Quercy un revenu plus faible que dans l’espace rural régional et les disparités y sont plus fortes. En 2005, le revenu médian par unité de consommation est inférieur de 6 % à celui de l’espace rural régional

Extrait de l’étude de faisabilité réalisée par le bureau d’études OPAH en 2010 : « Indépendamment des objectifs que l’OPAH doit fixer pour permettre d’accéder à un habitat confortable, peu consommateur d’énergies, favorisant et limitant les déplacements, il sera important de prendre en compte le vieillissement de la population. La production de logements adaptés pour les personnes âgées dans les centres bourgs est à favoriser. L’éloignement des services, des équipements, des commerces est source d’isolement et augmente les difficultés à vivre, d’autant plus si la dépendance est importante. Dans ce sens, l’aménagement et l’équipement des logements favorisant l’accessibilité doivent être privilégiée y compris dans les programmes de réhabilitation des jeunes ménages. La prise en compte de travaux destinés à faciliter l’usage du logement même sans perte d’autonomie est à encourager.

3 communes se sont plus particulièrement senties concernées par le sujet (Montricoux, Cazals et St Antonin), d’autant plus que deux d’entre elles disposaient de bâtiments communaux vacants situés en centre bourg et qui, après rénovation, pouvaient éventuellement répondre à un usage d’habitat durable pour personnes non dépendantes. La réflexion autour de logements alternatifs dédiés aux seniors était lancée.

 

 

bas haut article
bas