Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Documentation > Archives > Habitat > Or gris > Principaux enseignements de l’étude

 

Principaux enseignements de l’étude

vendredi 2 novembre 2012, par Corinne Trevisan

Les chargées de l’étude ont fait part de leur étonnement (positif) quant à la « qualité » des personnes âgées sondées. Ces dernières font en effet apparaître un bon moral, ne se sentent pas en insécurité (même si 60% pensent que l’âge est un facteur d’insécurité), se disent plutôt autonomes et se déplacent (87% se déplacent seules, seul 1% ne se déplace jamais !)

Autres constats divers

Il s’agit d’une population particulièrement sédentaire. Les enfants des personnes interrogées sont très majoritairement des hommes, ce qui implique de poser la question du soutien familial (traditionnellement porté par les femmes). Il existe une proximité familiale qui permet à 55% des personnes de recevoir de la visite au moins une fois par semaine Une majorité des personnes estiment que la solidarité intergénérationnelle doit jouer (il s’agit sans doute d’une valeur rurale).

En ce qui concerne le logement

Moins de 10% souhaitent partager le logement avec quelqu’un d’autre que la famille. Une très forte majorité souhaite rester dans le département en cas de déménagement. La population interrogée n’a visiblement pas porté d’intérêt à la question du « futur hébergement. Ce qu est une caractéristique assez typique de la population rurale (les universitaires ont parfois eu l’impression d’être sur un territoire presque caricatural, une véritable image d’Epinal). La notion du domicile personnel est très importante (la maison n’est pas un bien comme un autre). De même, dans le cadre d’un projet d’habitat collectif, la taille des pièces semble fondamentale (une chambre n’est pas un lieu de vie, c’est un lieu où l’on dort. Un espace privé supplémentaire aurait vraisemblablement toute sa place). Il existe néanmoins un profil de « partageur », profil marqué notamment par une ouverture au monde.

En ce qui concerne les services

Pour les personnes interrogées, les services « obligatoires » doivent répondre avant tout aux besoins médicaux et quotidiens. Ces personnes ont énormément de difficulté à se projeter, même malades, hors de chez elles. Il semble déjà important de noter que dans des projets innovants liés à l’habitat et l’hébergement qui pourraient se mettre en place sur le territoire du Pays, la variable « santé » sera incontournable (car elle renvoie à la prévention et au retard de la dépendance).

L’étude a également mis en lumière :
- L’importance du maintien des habitudes alimentaires (courses, préparation du repas)
- L’intérêt qu’il y aurait à mener des actions plus individualisées (mise en réseau de personnes…)

Plus de détails dans le rapport d’étude ci-dessous :

PDF - 426.1 ko
Rapport Etude - Pays Midi-Quercy

 

 

bas haut article
bas