Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Emploi Formation Insertion > PLIE du Pays Midi-Quercy > Les ateliers communaux sur l’identification de nouvelles activités (...)

 

Les ateliers communaux sur l’identification de nouvelles activités utiles : Les personnes privées d’emploi au cœur d’une démarche collective, participative, créative

mardi 29 novembre 2016, par Corinne Trevisan

La mise en place d’ateliers sur chacune des 7 communes autour de la définition de nouvelles activités utiles a été un premier moyen d’identification des demandeurs d’emploi susceptibles d’intégrer l’expérimentation. En mobilisant des techniques d’animations créatives et participatives, notamment par le recours à des jeux-cadres, ces ateliers ont favorisé :

• L’information et l’appropriation de la démarche ETCLD, qui est pour beaucoup inhabituelle.

• La mobilisation des acteurs locaux, présents sur la commune, quel que soit leur statut et leur contribution possible.

• L’échange de points de vue et la découverte des aspirations et compétences des participants.

• Le début d’une construction et d’une définition collective de nouvelles activités utiles répondant à des besoins non satisfaits en Midi Quercy.

Deux jeux cadres ont été mis en œuvre sur une durée d’atelier de deux heures : « Cherchons ensemble » et le « Jeu de l’enveloppe ». Le premier a pour objectif de donner son point de vue individuel, ses idées, en lien avec ses aspirations et sa perception de son environnement social, géographique, culturel. L’objectif suivant est d’aller progressivement à la rencontre des points de vue et des idées des autres participants, de se les approprier, puis de les mettre en commun et de les relier dans la définition d’une ou plusieurs activités . A partir de cette production commune, le deuxième jeu propose aux participants de réfléchir collectivement à la mise en œuvre concrète de cette nouvelle activité utile. Le caractère ludique, le rythme rapide favorisent les échanges de points de vue et la spontanéité des idées.

Une centaine de personnes ont participé à ces ateliers toutes communes confondues dont environ de 1/3 de personnes privées d’emploi. Il s’agit d’une estimation puisque les participants étaient libres sur les feuilles d’émargement de se présenter soit en tant qu’habitant, soit en tant que professionnel, soit en tant que représentant d’une association locale. Le statut de demandeur d’emploi de longue durée n’a, à aucun moment, été demandé. Les personnes sont venues soit par l’information diffusée (affiches, flyer, émission radio, newsletter), soit par invitation des communes, soit par transmission d’une information sur cette invitation sous forme de SMS ou de mail de la part du Pôle Emploi, dépositaires des listes de DELD, soit par une orientation des EREF auprès des personnes accompagnées.

Les participants ont été informés de la suite qui serait donnée à ces ateliers : poursuite du travail collectif de concertation et de construction collective, mise en place d’un outil de communication collaboratif numérique, rencontre individuelle avec les chômeurs de longue durée habitant les communes candidates à l’expérimentation.

Les ateliers ont permis d’identifier de nouvelles activités utiles révélatrices. Celles-ci ont révélé les préoccupations et les aspirations de la population en Midi Quercy. Voir pièce jointe :

PDF - 455.2 ko

Quelles sont les suites qui seront données à ces ateliers ?

La suite s’inscrira tout d’abord en cohérence avec la démarche d’accompagnement qui sera mis en place par l’équipe opérationnelle de l’ETCLD basée à Nantes. Nous prévoyons cependant dès à présent la constitution de 3 groupes de travail thématiques pour mettre en œuvre ces activités.

La détermination du modèle économique, de statut juridique et des effectifs nécessaires en ETP sont en effet à construire collectivement avec les acteurs locaux concernés (entreprises, associations, demandeurs d’emploi longue durée, élus, agriculteurs) dans le cadre de démarches participatives concertées et créatives, au sein de trois groupes de travail thématiques correspondant à ces champs d’activités. Il ne s’agit en aucun cas d’apporter des réponses toutes faites, en calquant des expériences déjà existantes sur d’autres territoires.

Ces temps collectifs seront doublés de rencontres individuelles avec les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an, habitant les 7 communes candidates avec pour objectif de recueillir leurs savoir-faire, savoir-être et leurs aspirations. Ce travail d’enquête et d’identification sera mis en œuvre dans le cadre d’un partenariat avec les acteurs de l’insertion du territoire et une méthodologie d’investigation sera construite de manière concertée avec ces derniers.

 

 

bas haut article
bas