Fleur gauche
Fleur droite
haut article
Vous êtes ici : Accueil du site > Thématiques > Emploi Formation Insertion > PLIE du Pays Midi-Quercy > Comment a été évalué le PLIE Pays Midi-Quercy depuis son lancement en 2006 (...)

 

Comment a été évalué le PLIE Pays Midi-Quercy depuis son lancement en 2006 ?

vendredi 28 février 2014, par Corinne Trevisan

Depuis 2006, le Syndicat Mixte du Pays Midi-Quercy en partenariat avec l’Etat et le Conseil Général de Tarn et Garonne, met en œuvre Plan Local Insertion Emploi du Pays Midi-Quercy. Ce dispositif vise à accompagner vers la qualification ou l’emploi durable les personnes en difficulté sur notre territoire. Le PLIE bénéficie de Fonds Européens pour mettre en place des actions qui n’auraient pas lieu sans ce concours financier.

2014-2020, l’Europe met en œuvre une nouvelle génération de fonds. Dans le cadre de cette nouvelle programmation Européenne, le Syndicat Mixte du Pays Midi-Quercy, avec le soutien de la DIRECCTE et du FSE, a souhaité réaliser une évaluation du PLIE, afin d’en repérer les points forts et les pistes d’amélioration pour définir un nouveau protocole d’accord, tout en prenant en compte les évolutions réglementaires sur le sujet.

Le cabinet CDI (Conseil Développement innovation) a réalisé cette évaluation et Monsieur DEVAUX a présenté le résultat de ce travail le mardi 14 janvier 2014 à la mairie de Montricoux. Une quarantaine de personnes étaient présentes, parmi elles, des participants du PLIE, les différents partenaires et structures d’insertion et d’accompagnement ainsi que des élus locaux. Evaluation du PLIE - restitution publique

Les éléments à retenir de l’évaluation portent sur les points suivants :

Le PLIE du Pays Midi Quercy a accompagné 638 personnes sur la période 2008-2012, avec environ 300 participants en parcours chaque année, ce qui, correspond à l’objectif affichés dans le protocole de 200 personnes en file active.

Le public des participants du PLIE se caractérise par :
- Une forte représentation féminine (59% des participants),
- Une part des bénéficiaires du RMI/RSA qui représente plus de la moitié (54%)
- Un poids significatif des personnes de bas niveau de qualification (38% des personnes accompagnées ne disposent d’aucun diplôme).

Malgré ces caractéristiques, qui soulignent les difficultés spécifiques du public du PLIE, les résultats sont probants. En effet, le « taux de sorties positives » (rapport entre le nombre de sorties positives et le total des sorties de la période) s’établit sur la période 2008-2012 à 40% (et à 44% pour l’année 2012). A titre de comparaison, le taux de sorties positives consolidé au niveau national s’établissait à 42% en 2011 et 40% en 2012.

En résumé, au titre des forces du dispositif, on peut retenir :

- Une qualité d’accompagnement, individualisé et renforcé, unanimement reconnue ;
- Une véritable animation du réseau des référents PLIE, avec une bonne cohérence d’intervention ;
- Un apport d’ingénierie (animation et gestion) au niveau local ;
- Une compétence avérée dans la gestion de la relation aux opérateurs ;
- Une capacité avérée de gestion des fonds européens, et donc une sécurisation des financements, pour les opérateurs comme pour le Syndicat Mixte du Pays Midi Quercy ;
- Une capacité à mettre en place des réponses nouvelles au service des participants (innovation territoriale) ;
- Une forte mobilisation des partenaires dans les différentes instances du PLIE (comité de pilotage, comité opérationnel, comité d’agrément), et une présence du PLIE dans les instances mises en place par les partenaires, générant un sentiment d’appartenance à un dispositif territorial commun ;
- Un partenariat étroit avec la Maison de l’Emploi ;

Parmi les points de faiblesse, figurent :

- Un portage assuré par une intercommunalité de projet (le Pays) mais des EPCI diversement mobilisés dans le soutien au dispositif.
- Une dimension relations entreprises insuffisamment investie par les référentes PLIE
- Des contraintes de gestion (contrôle de service fait, délais de versement) fortes, mais imposées par la mobilisation de fonds européens.
- Une taille insuffisante pour pouvoir prétendre au maintien du statut d’Organisme Intermédiaire dans la future programmation, avec des conséquences importantes en termes de gouvernance et de montage financier.
- Une communication à améliorer (en direction des élus, des entreprises,…)

La poursuite de l’activité du PLIE du Pays Midi-Quercy s’inscrit dans un contexte où les orientations futures de la programmation des fonds européens pour la période 2014-2020 ne sont pas encore totalement arrêtées.

A ce jour, le rôle des Départements comme chefs de file de la politique insertion a été réaffirmé, d’autre part, en raison de sa taille le Syndicat Mixte ne pourra pas conserver son statut d’Organisme Intermédiaire gestionnaire de FSE.

L’ensemble des acteurs présents et notamment Messieurs CAMBON, TABARLY et VIGUIE, conseillers généraux présents à la restitution, ont affirmé la volonté de maintenir ce dispositif sur le territoire et un travail est en cours entre le Syndicat Mixte et le Conseil Général pour trouver les modalités d’articulation.

L’année 2014 est une année de transition qui permet de mener une réflexion avec les partenaires pour permettre un accompagnement vers l’emploi sur le territoire pour les personnes les plus en difficulté et en définir la nouvelle organisation pour le 1er janvier 2015.

 

 

bas haut article
bas